• Un ado criminel malgré lui -Chapitre 2-

    #Guillaume va à l'enterrement de sa mère. Il aperçoit un mystérieux homme qu'il ne connait pas. A la fin de la cérémonie, une fois la petite foule partie, Guillaume retourne dans la forêt. Mais ça ne se passe pas du tout comme il le souhaite.#

    Je me passe la main dans mes cheveux et sur mon visage. Je marche à l'abri des regards vers le cimetière, là où l'enterrement de ma mère doit avoir lieu à l'extérieur et non dans une église. Une fois arrivé, je me cache derrière un buisson, là où personne n'aurait l'idée de me chercher.

    Est-ce qu'il va venir ?

    Je regarde discrètement les personnes : Papy et Mamy, touts mes oncles et tantes du côté de ma mère, Isabelle (la meilleure amie de ma mère) et sa famille, des amis, quelques voisins. Je les connaissais tous. Oh non, attendez...

    Un homme aux larges lunettes noires lui prenant la moitié du visage est au milieu de la petite foule. Il porte un costume fait principalement de noir comme beaucoup des habits des personnes étant à la cérémonie. Il regarde régulièrement avec attention tous les alentours, m'obligeant parfois à me baisser. Il m’intrigue, je ne l'ai jamais vu. Ma mère me faisait-elle des cachotteries ? 

    La cérémonie se déroule, je laisse couler quelques larmes. Je laisse échapper un sanglot plus bruyant que les autres, me faisant sursauter moi-même. Je me baisse immédiatement. Je regarde sur le côté gauche du buisson et vois l'homme aux lunettes regarder intensément dans ma direction.

    Après avoir mis la tombe dans le trou face à la croix, ma famille et mes amis lancent des roses bleues, les fleurs favorites de ma mère. Les "ouvriers" recouvrent la tombe de terre, sous les larmes des proches. Regardant désormais sur le côté du buisson, je vois l'homme qui regarde encore vers ma moi.

    Tout le monde s'éloigne vers les voitures, probablement pour aller dans la salle des fêtes où ils mangeront. Le mystérieux homme s'éloigne avec les autres.

    Une fois qu'ils se sont éloignés, je me lève en regardant le moindre geste et en écoutant le moindre bruit.

    J'allais poser un pied dans la forêt quand une main se déposa sur ma bouche et une autre s'enroule autour de mon corps. Je voulus crier, mais la main m'en empêcha. Mes pieds heurtent des jambes. Un homme à lunettes, avec une carrure de costaud, me bande les yeux avec un foulard et il me met aussi un foulard dans la bouche pour m'empêcher de voir et d'entendre. Une corde enroulée autour de mes poignets m'empêche aussi de les bouger. Je veux hurler, crier mais le foulard m’empêche de provoquer un bruit trop fort. Des bruits de portières de voitures ouvertes se font entendre. Un siège moelleux accueille mes fesses. Deux mains m'attachent et referment la portière. Les deux hommes s'installent devant. L'homme qui m'a bandé les yeux me dit avec un modificateur de voix :

    - Le voyage va être long. Environ 5 heures de routes, alors dors.

    Le moteur gronde et les mouvements de la voiture commencent.

    Je réfléchis : l'homme m'ayant emprisonné de ses bras devait être celui que je trouve mystérieux et celui qui conduit.

    Où m'emmènent-ils ? Qui sont-ils ? Comment me connaissent-ils ? Les questions s’enchaînent dans ma tête. Je décide d'essayer de dormir pour éviter une migraine à cause de ma fâcheuse tendance à trop réfléchir. Les yeux fermés, je laisse les questions laissé place aux rêves.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :