• Non au racisme -Chapitre 2-

    #Céline, une adolescente de 13 ans noire, déménage. Elle rencontre Amandine et se lie d'amitié avec elle. Hélas, Amandine n'est pas dans le même collège qu'elle. D'ailleurs, son nouveau collège l’accueille particulièrement mal... Rien que dans le bus allant au collège, Céline se sens perdue, abandonnée et triste.#

    1 septembre 2014

    On est arrivé. C'est une petite maison, dans le bourg d'un petit village qui s'appelle Saint Guillaume. Elle est plus grande que notre ancienne maison et il y a un jardin, ce qui n'était pas le cas auparavant. Peut-être vais-je m'y plaire, finalement.

    Bref, il est 17 heures et nous devons décharger les meubles et les cartons. On fait rapidement la connaissance des voisins, qui nous proposent immédiatement leur aide. Je fais la connaissance d’Amandine, qui a le même âge que moi. Hélas, elle ne va pas dans le même collège que moi.

    Ma chambre a des murs blancs et une fenêtre avec une vue sur le jardin. Papa, Amandine et moi installons le bureau, le lit (avec l'aide du père d'Amandine), la chaise et la commode. Puis Amandine et moi installons mes affaires (vêtements, cahiers, etc) dans la chambre.

    Nous travaillons tous jusqu'à 19h00. La maison est presque prête, ils restent seulement quelques détails mais l'essentiel est installé.

    Les parents d'Amandine nous propose un dîner chez eux à 20h00. Mes parents approuvent, heureux d'avoir faire connaissance avec des personnes dés leur arrivée. J'occupe mon temps jusqu’à 20h00, puis on va chez Alain et Sophie (ce sont les prénoms des parents d'Amandine) pour déguster une dinde et d'excellentes pommes de terre ainsi qu'un fondant au chocolat renversant. Le ventre bien rempli, on rentre à 21h30 pour préparer les affaires pour demain. Maman et moi allons dans ma chambre. On choisit les vêtements, on regarde l'horaire du bus. Maman m'assure que l'inscription à mon nouveau collège est bien finie et que normalement, je recevrai une carte pour le bus.

    Ensuite, dodo ! Après m'avoir fait un bisou sur le front, Maman sort de la chambre en me souhaitant une bonne nuit. Je réfléchis : "Le bus étant à 8h00 sur la place qui est à 10 minutes d'ici à pied, si je me lève à 7h00, sachant que je déjeune en 5 minutes, je prend ma douche en 15 minutes, que je m'habille et me coiffe en 15 minutes, je serais 5 minutes en avance là-bas, ce qui est pas mal !". Je règle l'alarme de mon portable à 7h00.

    2 septembre 2014

    Le bip régulier de mon portable m'indique qu'il faut que me lève. J'enfile mon peignoir et mes chaussons et vais dans la cuisine. Ma mère, partie 10 minutes plus tôt pour emmener Emma au lycée, à laisser deux bols encore chauds grâce à l'objet qui couvre des assiette ou des bols pour garder la nourriture au chaud, et deux tartines grillées pour nous deux. Je m'installe et mon frère ne tarde pas à me rejoindre. On discute un peu, parlant de notre nouvelle école, des futurs nouveaux amis, de notre nouvelle vie. 

    7h05 ! Allez, hop ! Comme d'habitude, mon frère doit mettre les bols (même le mien !) dans l'évier, et moi faire la vaisselle le soir. Je me lève, vais dans la salle de bain, me déshabille et entre dans la douche. Je me lave et jette régulièrement des coup d’œil à ma montre (qui résiste à l'eau, bien sûr !). A 7h15, je sors de la douche et m'essuie en 5 minutes. A 7h20, je m'habille : slim noir, t-shirt blanc avec une photo Rihanna en noir et blanc ainsi que de belles Air Max et une veste noire aux boutons dorés. Je me coiffe d'un joli chignon et laisse des mèches que j'ai légèrement ondulés tombé autour de mon visage. Je me brosse les dents rapidement. Il est 7h45 lorsque j’ai fini. Je sors de la salle de bain et me dirige vers l'entrée. Mon petit frère m'attend sagement, son manteau sur les épaules et son cartable sur le dos. Je prend vite fais mon manteau noir qui m'arrive aux genoux, je prend aussi mon sac que je mets sur mon dos. Nous trottinons vers l'arrêt de bus. Je m'installe sur le banc de l'arrêt, en saluant mon petit frère qui lui continue sa route vers l'école se trouvant à une ou deux rues de l'arrêt de bus. J'attends. Le car arrive. Lorsqu'il arrive, je monte les quelques marches et constate un grand chahut parmi les élèves. Puis, une fois que je suis dans l'allée, un gros silence suivit de chuchotement parcourt le car. Je trouve une place, seule, au fond du car. Un beau garçon, ayant une carrure d'homme, se trouve sur le siège en face de moi. A côté et en face de lui, trois de ses copains rigolent. Le bel homme se retourne vers moi. Tentant surement une approche, je lui fais mon plus beau sourire.

    - Garde ton sourire pour toi, sale noire ! Ma mère dit que c'est de votre faute si elle a perdu son emploi, et elle a raison ! Vous polluez la France ! me dit-il en me crachant dessus.

    J’écarquille les yeux. Je cherche une aide, une issue mais quand je tourne ma tête vers les personnes autour, elles baissent la tête, faisant comme si de rien était ou alors elles froncent les sourcils, ce qui dit qu'ils sont d'accord avec le garçon.

    - Retourne dans ton Afrique pourrie ! Sale garce !

    Les larmes montent dans mes yeux. Pitié... Quelqu'un, aidez-moi, pensais-je ! Qu'est-ce que je suis bête... Je me suis vite rendue compte que cette bande était populaire, la plus populaire du collège et que les plus populaires, personne ne les contredit, même quand on est contre ce qu'ils pensent. Pendant tout le trajet, les insultes sur moi et mon origine africaine fusent dans le bus. Certains se tapissent dans leur coin, ignorant volontairement ce qui se passe autour d'eux pour éviter mon regard plein de peur et de tristesse, d'autres se lèvent. Ce simple geste encourage le jeune homme appelé Julien (une des personne qui s'est levé l'a encouragé en criant : "T'as raison Julien !"). Moi qui pensais me faire de nouveaux amis... J'espère en trouver au collège... En tout cas, c'est mal parti pour une rentrée...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :